Blog
Une érudite autochtone et forestière des Cris de la Baie James au Canada est nommée nouvelle présidente du conseil d’administration du groupe Droits et Ressources
L'Initiative des droits et ressources

Défenseur de longue date des droits des autochtones au Canada, le Dr M.A (Peggy) Smith dirigera la gouvernance de l'Initiative des droits et ressources - une coalition mondiale de peuples autochtones et afro-descendants et d'organisations communautaires locales.

04 .10. 2021  
5 minutes de lecture
Thèmes
Partager

WASHINGTON, D.C. (le 4 octobre 2021) – Le conseil d’administration du Groupe des droits et des ressources (RRG) a nommé la Dr Margaret (Peggy) A. Smith, érudite, forestière et éducatrice autochtone, comme nouvelle présidente.

Le conseil d’administration dirige l’Initiative des droits et ressources (RRI), une coalition mondiale de plus de 150 organisations de détenteurs de droits et de leurs alliés, qui se consacre à la promotion des droits à la terre, aux forêts et aux ressources, ainsi qu’aux moyens de subsistance des peuples autochtones, des communautés locales et des peuples afro-descendants – en particulier des femmes qui en font partie. RRG est le mécanisme de coordination de la coalition et a son siège à Washington, D.C.

La Dr Smith est d’origine Crie et vient de la région du Traité de la Baie James #9 au Canada, un territoire également connu sous le nom de Mushkegowuk Aski. Son nom d’esprit est Miskwaanakwadook (Femme Nuage Rouge). Elle est professeure émérite à la Faculté de gestion des ressources naturelles de l’Université Lakehead et a pris sa retraite de l’Université Lakehead en 2017 en tant que vice-rectrice intérimaire des initiatives autochtones. Chercheuse de longue date sur la gestion des ressources naturelles par les peuples autochtones, Dr Smith a enseigné la politique et la législation, l’évaluation environnementale et les peuples autochtones et le développement des ressources naturelles pendant des décennies. Elle est titulaire d’un doctorat en questions autochtones dans la gestion des forêts de l’Université de Toronto.

« Depuis sa création en 2005, RRI a atteint le statut de réseau mondial fort et unique, capable de créer des changements fondamentaux, » a déclaré la Dr Smith. « Je suis heureuse d’être invitée à faire partie de son leadership et à contribuer à renforcer sa nouvelle orientation en tant que réseau dirigé par les titulaires de droits. »

Dr Smith a déclaré que sa première priorité est de s’assurer que RRG et RRI font tout leur possible pour faire avancer les droits des peuples autochtones et des communautés lors des prochaines CdP sur le climat et la biodiversité. Des milliards de dollars ont été promis pour faire face à ces crises mondiales et, pour être efficace, le financement doit aller aux organisations autochtones et communautaires qui sont en première ligne pour défendre leurs terres et leurs ressources. Elle contribuera également à effacer le fossé existant entre les mouvements autochtones du Nord et du Sud.

« Nous avons beaucoup de choses en commun dans nos luttes, comme le reconnaît la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, et nous avons tant à apprendre de nos plaidoyers et de nos succès respectifs, » a-t-elle déclaré.

La Dr Solange Bandiaky-Badji, coordinatrice de la coalition et présidente de RRG, a déclaré : « Dans le cadre de la prochaine étape de notre transition vers une coalition véritablement dirigée par les détenteurs de droits, nous sommes ravis de voir Peggy diriger le conseil d’administration et assumer la plus haute fonction de gouvernance de RRI. Cela reflète l’engagement de RRI à promouvoir le rôle et la participation des femmes autochtones et communautaires à travers le monde. »

La Dr Bandiaky-Badji a récemment pris la relève d’Andy White, qui a cofondé RRI.

« Il s’agit d’un grand pas en avant pour les titulaires de droits ainsi que pour les femmes, » a-t-elle ajouté.

Dr Smith est membre du conseil d’administration de la Fondation Ernest C. Oberholtzer qui préserve l’héritage d’Ober et la maison de l’île de Rainy Lake en tant que source d’inspiration, de renouvellement et de connexion avec les peuples autochtones, les âmes sœurs et le monde naturel. Elle est depuis longtemps conseillère principale de l’Association nationale de foresterie autochtone, un organisme sans but lucratif contrôlé par des autochtones dont l’objectif est d’accroître la participation des autochtones au secteur forestier. Elle continue à mener des recherches sur le consentement libre, préalable et éclairé et est membre du conseil d’administration du Forest Stewardship Council du Canada. Elle fait également partie du comité des politiques et des normes du FSC International, qui approuve les normes nationales du Conseil.

Tapani Oksanen, le président sortant du conseil d’administration de RRG, a déclaré : « C’est un moment remarquable, non seulement pour RRG et RRI, mais aussi pour les peuples autochtones, les communautés locales et les peuples afro-descendants qu’ils servent par le biais de leur coalition mondiale. Je suis ravie que Dr Smith ait accepté de nous conduire vers notre prochain chapitre. Si davantage de femmes autochtones comme elle rejoignent RRI et sa gouvernance, nous aurons plus que jamais l’occasion de faire avancer leurs droits. »

Dans son rôle, la Dr Smith présidera, en tant que dirigeante principale, les décisions du conseil d’administration et du comité exécutif de RRI. En coordination avec la Dr Bandiaky-Badji, elle assumera également un rôle clé de représentation au nom de la coalition auprès des principales parties prenantes externes, des donateurs et des médias.

« Depuis la création de RRI en 2005, les mouvements communautaires de défense des droits fonciers à travers le monde sont devenus plus inclusifs, » a déclaré Andy White, qui reste membre du conseil d’administration de RRG. « Il est maintenant temps pour les organisations qui visent à les soutenir de s’engager dans un autre changement – pour passer d’un statut historiquement masculin et occidental à un leadership plus féminin et à une représentation directe des détenteurs de droits. La nomination du Dr Smith est une étape indispensable dans cette direction. »

 

Contact presse : Madiha Waris Qureshi

Vous souhaitez recevoir des notifications sur les nouveaux articles du blog ? Abonnez-vous au Blog: La terre écrit maintenant pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception.

Abonnez-vous à ce blog
Pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception
Abonnez-vous maintenant
Abonnez-vous à la liste de diffusion de RRI
Pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception
Abonnez-vous maintenant
Abonnez-vous au résumé de la justice de genre
pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception
Abonnez-vous maintenant