Connecter et convoquer

RRI a l’habitude de réunir des « alliés improbables » et d’incuber des initiatives, des plateformes et des institutions conçues pour rassembler ces alliés en vue de la réalisation des droits fonciers des communautés, des descendants d’Africains et des autochtones. RRI brise les cloisonnements et rassemble les parties prenantes du gouvernement, du secteur privé, de la société civile et des organisations communautaires, autochtones et d’origine africaine, grâce à sa large portée, à ses recherches ciblées et à son travail de proximité qui montrent l’importance de la sécurité des droits fonciers pour les différentes parties prenantes, et à sa capacité avérée à créer des espaces de dialogue franc.

Les premiers succès dans la mise en œuvre permettent à RRI de raconter une histoire puissante d’impact – soutenue par des données solides – et de définir un chemin à suivre pour obtenir la reconnaissance des droits fonciers communautaires à l’échelle. Forte de cette feuille de route clairement articulée ainsi que d’un solide dossier commercial, RRI s’appuiera sur sa vaste coalition et ses alliés dans tous les secteurs pour mobiliser l’ambition, les investissements coordonnés et le suivi nécessaires à la réalisation de progrès à long terme.

Voici quelques exemples d’initiatives mises en place par RRI pour réunir des alliés peu probables à travers les silos afin de mener des actions collectives :

  • En Afrique, RRI a co-organisé un événement qui a rassemblé des fonctionnaires de 13 pays africains ainsi que des représentants de la société civile, des réseaux indigènes, d’origine africaine et communautaires, et des organisations internationales. Cette rencontre a abouti à des engagements de haut niveau en faveur des droits fonciers communautaires et à la création d’une nouvelle plateforme pour une collaboration continue, le Réseau des institutions foncières africaines pour les droits communautaires (ALIN). L’ALIN est le tout premier réseau de fonctionnaires gouvernementaux qui se consacre à la défense des droits fonciers des peuples autochtones, des descendants d’Africains et des communautés locales en Afrique subsaharienne.
  • En Colombie, RRI a soutenu une alliance unique d’organisations de base, de communautés d’origine africaine, d’universitaires et d’autres personnes travaillant avec le gouvernement pour combler le fossé et assurer la reconnaissance des droits fonciers communautaires dans le pays. Cette collaboration improbable, ainsi que les recherches montrant que 271 demandes de terres collectives pour les Afro-descendants ont été soumises au gouvernement mais restent sans titre, a permis à l’Agence Nationale des Terres d’accepter de donner la priorité à l’attribution de titres à 78 communautés et de revoir le statut des demandes restantes.
  • En Indonésie, RRI a aidé à faciliter l’émergence de la Coalition indonésienne pour la tenure afin d’engager le gouvernement indonésien, la société civile et les communautés sur les questions de droits fonciers et forestiers. La Tenure Coalition et les collaborateurs de RRI se sont engagés dans un plaidoyer et des mobilisations de masse en 2019 qui ont réussi à bloquer une loi foncière qui présentait des risques importants pour les droits fonciers des indigènes, des descendants d’Africains et des communautés.
  • Le groupe Interlaken, un réseau informel de dirigeants individuels d’entreprises influentes, d’investisseurs, d’organisations de la société civile, de gouvernements et d’organisations internationales qui s’efforcent de tirer parti de l’action du secteur privé pour garantir les droits fonciers des communautés. Face au défi de la demande croissante d’opportunités d’engagement avec les entreprises fournisseurs au niveau national – qui ont historiquement posé un défi pour la sécurisation des droits sur le terrain – le Groupe d’Interlaken a organisé plusieurs ateliers au niveau national dans des pays clés qui ont réuni divers ensembles d’acteurs. Ces efforts s’appuient sur les relations existantes de RRI avec les entreprises, les investisseurs et les parties prenantes gouvernementales pour faciliter l’adoption et la mise en œuvre des meilleures pratiques sur les droits fonciers communautaires, et intensifier rapidement le partage des leçons. Pour en savoir plus sur l’engagement croissant du Groupe d’Interlaken au niveau des pays.