Innovation et incubation

Au cours de la dernière décennie, la Coalition RRI a travaillé à faire reconnaître par le gouvernement, le secteur privé et la société civile l’importance cruciale de reconnaître les droits fonciers des peuples autochtones, des Afro- descendants et des communautés locales comme une solution au changement climatique et un fondement essentiel du développement durable. Il sera essentiel de catalyser une action et une coordination accrues de la part de ces acteurs, en particulier au niveau national, pour garantir la reconnaissance des droits fonciers des peuples autochtones, des Afro- descendants et des communautés locales au niveau mondial.

RRI soutient ses partenaires et collaborateurs dans les pays afin de créer les conditions favorables à la reconnaissance des droits : des lois progressistes, une volonté politique et un réseau de la société civile engagé et compétent. Là où les conditions favorables existent déjà, RRI a piloté des méthodes de mise en œuvre de lois et de politiques progressistes pour assurer la reconnaissance des droits fonciers sur le terrain, et est maintenant en mesure d’articuler une voie à l’échelle.

Pour atteindre ces objectifs, RRI a mis en place une architecture d’instruments qui travaillent ensemble pour protéger les forêts du monde et atténuer le changement climatique en garantissant les droits fonciers des peuples autochtones, des Afro- descendants et des communautés locales. Chaque instrument comble une lacune dans le cadre international des organisations qui œuvrent en faveur des droits fonciers des peuples autochtones, des Afro- descendants et des communautés. Il s’agit notamment de :

  • MegaFlorestais, un réseau informel de dirigeants d’agences forestières publiques des pays les plus boisés du monde. MegaFlorestais se consacre à l’avancement du dialogue et des échanges internationaux sur les transitions dans la gouvernance forestière, l’industrie forestière et les rôles des agences forestières publiques. Il met l’accent sur les contributions uniques du secteur forestier et favorise des relations plus solides en renforçant collectivement les capacités des dirigeants des agences forestières à jouer un rôle de premier plan dans le traitement des questions de gouvernance forestière et de foresterie durable.
  • Le groupe d’Interlaken, un réseau informel de dirigeants individuels d’entreprises influentes, d’investisseurs, d’organisations de la société civile, de gouvernements et d’organisations internationales, qui se consacre à l’expansion et à l’exploitation de l’action du secteur privé pour garantir les droits fonciers des communautés. Ensemble, ils développent, adoptent et diffusent de nouveaux outils et mettent en place de nouveaux mécanismes « préconcurrentiels » pour accélérer l’apprentissage par le secteur privé de pratiques responsables en matière de droits fonciers.
  • Le Mécanisme international d’octroi de droits fonciers et forestiers (le « Tenure Facility »), le premier et le seul mécanisme financier international multipartite exclusivement axé sur la garantie des droits fonciers et forestiers des peuples autochtones et des communautés locales. Il accorde des subventions pour mettre en œuvre les droits de tenure dans le cadre des lois et politiques existantes et partage les connaissances, les innovations et les outils qui en découlent. Incubé par RRI jusqu’en 2018, le Tenure Facility est désormais une institution internationale indépendante enregistrée et basée en Suède.
  • Land Rights Now, une campagne de l’alliance internationale visant à garantir les droits fonciers des peuples autochtones et des communautés partout dans le monde. Land Rights Now appelle les gouvernements et les autres détenteurs du pouvoir à agir. Toute personne – citoyens, communautés ou organisations – qui soutient l’objectif de la campagne visant à garantir les droits fonciers des peuples autochtones et des communautés locales dans le monde entier peut se joindre à la campagne et agir sous la bannière de Land Rights Now.
  • LandMark : la plateforme mondiale des terres autochtones et communautaires affiche des informations géoréférencées sur les terres détenues et utilisées collectivement dans le monde entier. LandMark regroupe les nombreux efforts locaux, nationaux et régionaux en cours pour cartographier et documenter les terres autochtones et communautaires au sein d’une seule et même plateforme mondiale.