Date: April 17, 2017 - December 31, 2017

Pays: Mali

Région: Afrique

Organisation: HELVETAS Swiss Intercooperation Mali

Montant: $49,338

Détails:

En 2017, le Ministère des domaines de l’État et des affaires foncières au Mali a lancé un processus de réforme de la politique domaniale et foncière parallèle au processus de réforme du foncier agricole.  Malheureusement, au dévoilement, le processus pour l’adoption de la nouvelle politique foncière ne comprenait pas de participation ni de consultation avec des communautés locales ; en outre, le processus ne comprenait pas d’analyse qui garantirait le respect des droits communautaires fonciers. HELVETAS Swiss Intercooperation Mali et le Réseau de Plaidoyer pour la Sécurisation Foncière au Mali (RPSéFA) a reconnu cette opportunité clef pour s’engager à la création de la nouvelle politique ; en même temps, ils craignaient un risque majeur aux droits communautaires fonciers si la politique soit adoptée sans participation des communautés.

Sachant que les enjeux sont importants, HELVETAS Mali et RPSéFA ont effectué une analyse de la politique domaniale et foncière, et Ils ont mené une enquête en consultant des communautés pour recueillir leurs idées et critiques de la politique. Dernièrement, ils ont travaillé à l’échelle gouvernementale pour inclure les réactions des communautés au processus de réforme et la politique éventuelle. Ils ont tenu des ateliers en cinq régions du Mali ou ils ont recueilli les réactions et recommandations des participants, puis ils ont regroupé cette information pour créer un Mémorandum. Le Mémorandum souligne l’augmentation de la spéculation de terres et l’accaparement de terres par des entreprises et des élites maliennes ; en outre, le Mémorandum reconnait qu’il existe un risque élevé de conflit, motive par un manque de droits fonciers, si la politique foncière nationale exclue les droits communautaires.  Par ailleurs, le Mémorandum a fait valoir l’idée que la sécurisation des droits coutumiers fonciers à travers la nouvelle politique foncière renforcera les buts de l’Accord d’Alger (2015) en promouvant la stabilité liée aux droits fonciers et aux ressources naturelles.

HELVETAS-Mali et RPSéFA ont organisé un atelier de restitution national pour souligner les résultats des consultations régionales après l’achèvement du Mémorandum. De plus, ils ont coordonné une campagne de plaidoyer national au cours de l’automne 2017 qui a ciblé des politiciens, la société civile, et les médias. Chaque consultation régionale a été diffusé par des chaines de télévisions locales, et cette activité a amplifié le dynamisme du plaidoyer sur la politique domaniale et foncière. Suivant l’atelier de restitution en Octobre 2017, HELVETAS-Mali et RPSéFA ont envoyé le Mémorandum au Ministère des domaines de l’État et des affaires foncières. Le ministère a indiqué l’intérêt qu’il porte aux conclusions inclues dans le rapport. Malheureusement, après le changement de gouvernement au Mali le 31 décembre 2017, le Ministère des domaines de l’État et des affaires foncières a été aboli, et ses responsabilités ont été transférés au Ministère des Finances.  Pour le moment, le processus de la réforme est en cours mais le processus de d’adoption de la politique est arrêté.

Malgré que le processus d’adoption soit arrêté, en saisissant cette opportunité unique pour contribuer à la création d’une nouvelle politique, HELVETAS-Mali et RPSéFA ont créé la base pour le plaidoyer de l’avenir quand le dialogue reprendra.

Téléchargez le Mémorandum du projet, « Mémorandum de la société civile et des communautés a la base sur la politique nationale domaniale et foncière au Mali.

Pour plus d’information, veuillez regarder les articles suivants :

Processus d’élaboration du projet de document de Politique nationale domaniale et foncière : La société civile et les communautés à la base souhaitent leur implication

Pour une loi foncière agricole : RP-SEFA plaide pour l’implication de la société civile et les communautés à la base

Sécurisation des terres agricoles au Mali : Le RP-Séfa réclame une politique nationale domaniale pour alléger les contentieux fonciers

Date: October 1, 2017 - March 31, 2018

Pays: Indonesia

Région: Asia

Organisation: Yayasan Hutanriau, Indonesia

Montant: $9,900

Détails:

The SRM activity, approved in October 2017, strategically responds to an immediate and sustained threat to adat and local communities’ traditional lands and forest, and rich biodiversity posed by the expansion of palm oil in Riau Province on Sumatra within the Bukit Batabuh Forest Reserve. Riau Province is home to over 24 percent of Indonesia’s palm oil plantations, and is also the same area that is home to the Sumatran tiger which is currently listed as critically endangered. In Indonesia, during a period of 15 years (2000-2015) there has been an estimated 55 percent of forest loss from within concession areas, and an estimated total loss of more than 6.7 million hectares within and outside of concession areas. Indonesia has been losing its forests at a rapid rate for decades, and in turn, adat and local communities have been losing their livelihoods and their traditional lands and forests, as well as the wildlife and plant diversity that has been sustained by the primary forests.

RRI support will provide the necessary resources to support the mapping of the management area with Bukit Betabuh in order to complete the main stage in obtaining the Social Forestry permit from the local administration, while simultaneously developing sustainable crop commodity plans for the jernang that will create an initial border around the community forest land. The proposed activity will help empower the communities with the Bukit Betabuh Forest Reserve and train the communities in the titling processes involved in Social Forest permits. These activities combined will not only create income-generating activities for the Air Buluh community, but it will allow them to have rights over their forestlands and help preserve the pristine tiger ecosystem.

The SRM proposes to provide support to the Air Buluh community and the Bukit Betabuh Forest Reserve who have been the custodians of the lush forest – and home of the critically endangered tiger – for centuries, to enable them to have secure rights over their forests, to create sustainable forest enterprise by developing a community-led forest based enterprise model unique to a protected area and to set an example of community resistance to both Government and private sector encroachment on their land.

Date: September 2016 - February 10, 2017

Pays: DRC

Région: Africa

Organisation: Center for the Support of Sustainable Tropical Forest Management (CAGDFT)

Montant: $78,235

Détails:

Centre D’Appui à la Gestion Durable des Fôrets Tropicales (Center for the Support of Sustainable Tropical Forest Management, or CAGDFT), in partnership with Réseau CREF and FODI, undertook a project aimed at identifying and using tools to implement community forestry, coupled with an educational campaign to raise awareness about these issues in the provinces of Nord-Kivu and Equateur. They conducted trainings with Indigenous Peoples, local communities, and local and provincial authorities around the provisions for Local Community Forest Concessions (LCFC) stemming from Decree 14/018 and Ministerial Order 025. The LCFC are plots of land granted to communities by the government, to be owned and managed by the local communities and Indigenous Peoples who receive the titles. Under each LCFC granted by the provincial government, concessions are allocated in perpetuity to the local communities and Indigenous Peoples, so long as the title holders respect the rules governing sustainable management. Through this SRM, CAGDFT, Reseau CREF, and FODI were able to support four communities in their applications for the LCFC, potentially securing 174,000 hectares of forest. During the project, CAGDFT identified several opportunities to develop and extend the project to more provinces in the DRC, and the initial projects in North Kivu and Equateur will serve as models for future work to secure community forests.

Read about this project in our blog post, « An unprecedented community forestry initiative in DRC. »

Date: Ended February 2017

Pays: Cambodia

Région: Asia

Organisation: Inclusive Development International (IDI)

Montant: $27,560

Détails:

Inclusive Development International, with support from SRM, continued its support to fourteen Cambodian villages, containing some 15,000 people, whose land and forest rights have been violated by one of Vietnam’s largest companies. The company, Hoang Anh Gia Lai, was granted almost 50,000ha of land for rubber plantations over large swathes of Ratanakiri province, which overlapped considerably with the ancestral lands of the Kachok, Tampuon, Jarai and Kreung indigenous communities. As the company began developing its plantations, the communities lost residential, farming and forestland as well as many scared areas.

In 2014, IDI supported the communities to file a complaint to the International Finance Corporation’s CAO, an independent accountability mechanism. The company and communities agreed to try to resolve the issues through CAO- facilitated mediations. In a major breakthrough in 2015, the company agreed to refrain form any further development of its plantations and to return remaining land, reducing their total concession area to under 14,000ha.  It also agreed to a joint-mapping exercise with the company and government to determine which areas of additional land it should return or compensate for.

With support from SRM, IDI and local partners assisted the community in preparing for and participating in the joint mapping exercise, and pushing for recognition of their claims in the mediations. This included training and workshops on tenure options, customary land registration, GIS mapping exercises, and a valuation of losses, among other activities. As a result, the company has now agreed to return further significant tracts of land, including 20 spirit mountains and other areas with spiritual and traditional value to affected villagers. The mediations are ongoing.

Date: August 2017 - February 2018

Pays: DRC

Région: Africa

Organisation: Innovation et Formation pour le Développement et la Paix (IFDP)

Montant: $45,022

Détails:

This SRM was approved in August 2017. Its objective is to create a provincial legal framework to secure community land rights, especially the rights of women and Indigenous Peoples, which will reduce land-related conflict in South Kivu.

To date, IFDP has held 15 consultations in South Kivu with 378 participants. Photos from several consultations are available below, courtesy of IFDP:

Date: August 2017 - March 2018

Pays: Indonesia

Région: Asia

Organisation: Yayasan Lembaga Bantuan Hukum Indonesia (LBH). LBH is a member of AMAN

Montant: $59,718

Détails:

This SRM was approved in August 2017 and is on its beginning stages of implementation. It is a test case to illustrate whether rule of law and respect for Indigenous rights would prevail over industrial and a critical effort to overcome a culture of impunity and to make the Company as well as the Governor of Java accountable to law, including the laws protecting Indigenous rights.

Date: 2017 (contract end date extended to 30 November)

Pays: Regional (Africa)

Région: Africa

Organisation: Global Initiative for Economic, Social and Cultural Rights (GI-ESCR)

Montant: $9,900

Détails:

This SRM aims to facilitate the final adoption by the African Commission on Human and Peoples’ Rights (ACHPR) of a General Comment on land and property to the Maputo Protocol on Women’s Rights in 2017 by supporting a convening of key partners and Commissioners to finalize and agree upon the text.

Date: June - December 2017

Pays: Cambodia

Région: Asia

Organisation: Asia Indigenous Peoples Pact (AIPP)

Montant: $9,800

Détails:

This SRM was approved in late June 2017. Its objective is to protect land and forest rights of Cambodia’s Kui Indigenous communities affected by 36,000 hectares of Economic Land Concessions (ELCs) granted to sugarcane plantation companies in Preah Vihear. An update on progress will be provided in December 2017.

Date: 2017 (to end on 31 October)

Pays: Mali

Région: Africa

Organisation: HELVETAS Swiss Intercooperation Mali (HELVETAS)

Montant: $49,338

Détails:

This SRM was approved in April 2017, and aims to support the socialization of Mali’s National Land Policy, ensuring both an improved participatory process for its development and improved content that better addresses the needs, expectations and vision of local communities in Mali’s five regions.

Date: 2017 (ended 30 May)

Pays: Brazil

Région: Latin America

Organisation: Instituto Socioambiental (ISA)

Montant: $38,213

Détails:

The activity supported via this SRM approved in April 2017 has been very successful.  In light of the proposed Constitutional amendment and legislative reforms that could affect historical gains on collective tenure rights, 3,200 Indigenous leaders assembled in the Brazilian capital as part of the Free Land Camp mobilization to advocate for the respect of the territorial rights. Some highlights include:

  • Participants conducted a well-publicized march to Congress to present their demands.
  • Indigenous leaders were also able to meet with the president of the House of Representatives who promised to take their needs into account as Congress debates Constitutional and policy reforms.
  • Indigenous peoples organized committees to follow up negotiation with the government in the coming weeks.

In addition to successfully elevating Indigenous Peoples concerns with respect to their rights, the event strengthened the relationships between RRI’s affiliated networks AMPB, COICA, AMAN and the Brazilian indigenous organization AIPB, all of whom have agreed:

  • to integrating their advocacy efforts into the international movement for collective rights.
  • on a common messaging strategy, and to hold a panel on “Indigenous Peoples’ Access to Climate Change Funds” at COP 23 to demonstrate that international grants are not reaching Indigenous communities.

Finally, the event opened avenues for further collaboration with indigenous and women’s organizations in Brazil and work with new Partner ISA to conduct legal analyses and map indigenous territories.

Please find below clips related to the event:

Sting and Chief Come Together Again for the Preservation of Indigenous Lands

Free Land and Global Solidarity

In Brazil, Indigenous Latinos Protest Offensive Against Their Lands and Rights

The Indigenous Struggle in Brazil (Video)

Indigenous protests clash with police in Brasilia – in pictures

Date: octobre 2016 – avril 2017

Pays: Indonésie

Région: Asie

Organisation: HuMA & Epistema Institute

Montant: $49,479

Détails:

Tandis que certaines activités dans le cadre de ce MRS sont toujours en cours, ce dernier a permis d’aboutir au premier cas de communautés autochtones indonésiennes recevant des titres de propriétés formels sur leurs forêts détenues de façon coutumière (adat). Ce succès fait suite à une décision de la cour constitutionnelle de 2013 reconnaissant la spécificité des forêts adat par rapport aux forêts d’Etat, et à l’élection du président Jokowi en 2014, après laquelle de nouveaux engagements ont été pris pour reconnaître les droits fonciers et forestiers des peuples autochtones. Sur une période de trois mois, HuMA et l’Epistema Institute — des collaborateurs de RRI — ont coordonné leurs efforts de mobilisation qui ont débouché le 30 décembre 2016 sur la remise de titres de propriété formels sur plus de 13 000 hectares de terres forestières au profit de neuf communautés autochtones. Le président indonésien Jokowi a personnellement remis ces titres. Ce succès a créé un précédent pour une reconnaissance plus poussée des droits des communautés autochtones en Indonésie. Des orientations sur la gestion de ces terres communautaires sont actuellement en cours.

Date: mai – décembre 2016 (à prolonger)

Pays: Inde

Région: Asie

Organisation: Sahjeevan

Montant: $49,900

Détails:

En réponse au gouvernement de l’État du Gujurat en Inde, qui a annoncé sa volonté de soutenir l’établissement de titres fonciers pour les communautés pastorales de la région de Banni, 47 communautés ont travaillé avec Sahjeevan – un collaborateur de RRI — pour garantir des titres fonciers formels à 2 500 kilomètres carrés de pâturages en s’appuyant sur la fameuse loi indienne sur les droits forestiers (Forest Rights Act). Avec l’aide de Sahjeevan, plus de 40 communautés s’organisent actuellement pour la régénération systématique des prairies, la protection de la faune, de la flore et de la biodiversité, l’éradication des espèces invasives et la protection et la promotion des moyens de subsistance durables des communautés. L’effort de régénération a débuté sur quatre parcelles pilotes, tandis que les campagnes de mobilisation se poursuivent malgré d’importants changements politiques.

Date: April – December 2016

Pays: Kenya

Région: Africa

Organisation: ILEPA (Indigenous Livelihoods Enhancement Partners)

Montant: $24,550

Détails:

Avec le soutien de RRI, les ILEPA ont réussi à sécuriser les droits fonciers sur plus de 700 acres au profit de communautés pastorales. Suite aux efforts de mobilisation des ILEPA et à une série de consultations communautaires, la Commission nationale des terres (National Land Commission, NLC) et le ministère des Terres ont mis fin à l’acquisition illégale de terres sur le Maji Moto Group Ranch et ont rendu les titres de propriété à leurs propriétaires légitimes. Les officiels du Group Ranch qui avaient acquis illégalement des terres ont été suspendus et un changement de direction est en train de se faire calmement. Les officiels du ranch accusés ont rendu au moins 700 acres de terres. Ceci a eu un impact important sur les moyens de subsistance des communautés : le président du ranch a rendu trois titres de propriété sur 200 acres de terres d’utilité publique comprenant une école, un centre commercial et un point d’eau. Cette action a efficacement assuré l’accès à l’éducation pour les futures générations du group ranch.

Date: mars – décembre 2016

Pays: Pérou

Région: Amérique latine

Organisation: Forest Peoples Programme

Montant: $100,000

Détails:

RRI a soutenu la communauté autochtone péruvienne de Santa Clara de Uchunya dans ses luttes contre l’expansion des palmiers à huile menée par Plantaciones de Pucallpa, une entreprise du Groupe Melka, sur ses terres traditionnelles en Amazonie. Des plaintes ont été adressées à la Table ronde pour une huile de palme durable (RSPO), à la suite desquelles le gouvernement péruvien et la RSPO ont ordonné à l’entreprise de mettre fin à ses activités, ce à quoi elle a finalement accédé. Les actions du Partenaire de RRI, Forest Peoples Programme, et de ses Collaborateurs, la Fédération des communautés natives d’Ucayali (FECONAU) et l’Institut de défense juridique (IDL), ont conduit à la radiation de la United Cacao Limited SEZC, autre entreprise du Groupe Melka opérant au Pérou, de la Bourse de Londres et de celle de Lima. Dennis Melka, directeur général de la United Cacao Ltd SEZC, a démissionné, et l’entreprise a annoncé qu’elle réduirait son personnel employé dans la plantation afin de se maintenir à flot. Santa Clara de Uchunya est devenue une communauté emblématique de la lutte des communautés autochtones contre l’expansion croissante de la production d’huile de palme au Pérou et ailleurs. Cette affaire a permis de déposer une demande formelle d’attribution de titres fonciers sur d’autres terres de Santa Clara.

Date: septembre – novembre 2016

Pays: Indonésie

Région: Asie

Organisation: HAK Foundation

Montant: $54,868

Détails:

La criminalisation est toujours un défi majeur pour les communautés autochtones d’Indonésie. Pour y faire face, la fondation HAK mise sur un dialogue récemment engagé entre la société civile indonésienne et les forces de sécurité et en organisant des formations dans trois provinces pour plus de 40 membres de la police et d’agences de sécurité sur les droits humains la résolution alternative de conflits et les revendications légitimes des communautés sur leurs terres et leurs ressources naturelles. Ces efforts, qui ont été les premiers du genre, ont permis de travailler de façon unique avec les forces de sécurité sur la façon dont elles interagissent avec les communautés locales. Après ces formations, les responsables policiers ont demandé à étendre le programme à d’autres provinces enclines au conflit.

Date: avril – novembre 2016

Pays: Nigeria

Région: Afrique

Organisation: Ekuri Initiative

Montant: $52,000

Détails:

Au Nigeria, grâce au soutien du mécanisme de réponse stratégique (MRS), la communauté d’Ekuri a mené une campagne fructueuse pour protéger plus de 180 communautés forestières de l’État de Cross River face à la construction d’une autoroute qui aurait traversé leurs terres et forêts. En février 2017, le Gouverneur de cet État, Ben Ayade, a annulé la notification émise en janvier 2016 relative à l’acquisition par les autorités publiques d’une bande de 10 kilomètres de part et d’autre de l’autoroute de 206 kilomètres.

Par l’intermédiaire de ce MRS, l’initiative d’Ekuri a permis que le poids des acteurs nationaux et internationaux mette à l’épreuve les autorités de l’État de Cross River lors d’une mobilisation sans précédent des communautés forestières et des OSC nigérianes. Parmi les actions entreprises, on compte la formation des femmes et des jeunes sur les droits, des manifestations non violentes, la participation des médias, des campagnes de sensibilisation et une pétition ayant recueilli plus de 250 000 signatures. Malgré l’annulation de la notification, le gouvernement reste déterminé à construire l’autoroute, en dépit des conséquences que cela implique pour d’autres communautés forestières.