Bassin du Congo : La sécurisation des droits fonciers des femmes lue à travers la théorie des droits de propriété

Auteur: Cécile Bibiane Ndjebet & Phil René Oyono

Date: décembre 21, 2020

Longtemps exclues de la possession des terres par les régimes coutumiers et les régimes statutaires, il est temps que les femmes africaines détiennent et exercent des droits fonciers et forestiers sécurisés par des mécanismes formels et non formels à l’intérieur des microcosmes ruraux. D’un, ce serait une réponse énergique à l’injustice, à la violence juridique et à la violence symbolique. De deux, ce serait un levier pour l’endiguement de l’érosion de la biodiversité et des services écosystémiques. De trois, ce serait une arme de lutte contre les effets socio-écologiques des changements climatiques. De quatre, ce serait un outil de lutte contre la pauvreté.

Conclusions Principales

Infographie

Analyse Connexe