Blog
RRI se réjouit du soutien du philanthrope MacKenzie Scott
L'Initiative des droits et ressources
07 .04. 2022  
4 minutes de lecture
Partager

Nous sommes ravis d’annoncer que l’Initiative des droits et ressources (RRI) a reçu une subvention sans restriction de 15 millions de dollars de la part du philanthrope MacKenzie Scott pour soutenir la reconnaissance des droits à la terre et aux ressources des peuples autochtones, des peuples afro-descendants et des communautés locales dans le monde entier – y compris les femmes au sein de ces groupes.

RRI rejoint les 465 organisations à but non lucratif qui ont reçu un financement de Mme Scott cette semaine, à la suite d’une diligence raisonnable rigoureuse menée au cours de l’année passée. Un nombre important de bénéficiaires, dont Landesa et la Société péruvienne de droit environnemental (SPDA), membres de la coalition RRI, se concentrent sur les droits de l’homme et les droits fonciers dans le Sud.

Mme Scott a déclaré dans son annonce cette semaine : « Chaque organisation à but non lucratif figurant sur la liste a été sélectionnée à l’issue d’un processus rigoureux et possède de solides antécédents en matière de satisfaction de besoins sous-financés. Si vous cherchez un moyen de servir la cause commune de l’humanité, chacun d’entre eux est un excellent candidat. »

Dre Solange Bandiaky-Badji, coordinatrice de RRI, a déclaré : « Nous sommes profondément reconnaissants du soutien généreux de Mme Scott à notre mission. Son engagement en faveur de dons réfléchis et de grande envergure, tel qu’il se reflète dans cette remarquable liste d’organisations de développement, constitue un modèle nouveau et rafraîchissant pour les philanthropies privées. »

 

Mme Scott a soutenu 1, 257 organisations à but non lucratif à ce jour depuis qu’elle a signé le « Giving Pledge » en 2019, un accord non contraignant lancé en 2010 par Warren Buffett et Bill et Melinda Gates pour que les milliardaires s’engagent à faire don de leur fortune aux personnes dans le besoin.

Environ 60 % des organisations qu’elle a sélectionnées sont dirigées par des femmes, et 75 % par des personnes ayant une expérience vécue des régions qu’elles soutiennent et des problèmes qu’elles cherchent à résoudre. Le Groupe des droits et des ressources, le mécanisme de coordination de RRI, et son conseil d’administration sont tous deux dirigés par des femmes, tandis que la coalition comprend plusieurs organisations représentant des femmes autochtones, afro-descendantes, paysannes et des communautés rurales. La justice de genre est un thème transversal clé dans son plaidoyer et ses recherches, étant donné le rôle essentiel des femmes dans le renforcement de la résilience des communautés face au changement climatique et aux autres chocs environnementaux, économiques et sociopolitiques.

La subvention sera appliquée à l’ensemble des programmes mondiaux et régionaux de RRI. Il s’agit notamment de la réalisation de coalitions en Asie, en Afrique et en Amérique latine pour soutenir les mouvements de plaidoyer nationaux en faveur de la réforme des politiques relatives aux droits fonciers ; de la réalisation et de l’analyse de recherches qui établissent un lien entre les droits fonciers collectifs et les objectifs de développement mondiaux ; et de la création d’espaces pour un dialogue constructif entre les parties prenantes privées, publiques, autochtones et communautaires.

RRI crée également des outils pour relier le plaidoyer au niveau local aux principaux processus nationaux et internationaux en matière de développement et de climat.

 

Aider les communautés vulnérables profite à tous

Jusqu’à 2,5 milliards de personnes vivent dans des arrangements communautaires dans le monde entier, gérant directement plus de la moitié des terres de la planète, y compris une grande partie des forêts restantes et des points chauds de la biodiversité. Dans le monde entier, les peuples autochtones et les communautés locales sont depuis longtemps les gardiens des ressources naturelles de la planète. L’amélioration de leur bien-être – par la reconnaissance de leurs droits fonciers et le soutien de leurs moyens de subsistance – est essentielle pour garantir une planète saine pour tous.

Mme Scott a écrit dans son annonce que si les dividendes des changements d’attitude lorsque des groupes disparates s’entraident sont difficiles à retracer, la ligne de tendance est claire. « Les communautés qui ont l’habitude de supprimer les obstacles auxquels se heurtent différents sous-ensembles de personnes ont tendance à s’améliorer pour tout le monde, » a-t-elle déclaré.

Dre Bandiaky-Badji a déclaré que l’éthique de RRI et les réalisations des membres de sa coalition s’inscrivent parfaitement dans la logique de sa sélection, et sont la raison pour laquelle les donateurs doivent continuer à soutenir sa mission.

« Le travail de RRI pour garantir les droits fonciers des peuples autochtones, des peuples afro-descendants et des communautés locales a un impact considérable : il s’agit d’obtenir des changements de politique systémiques qui, en fin de compte, font progresser les économies nationales ainsi que les objectifs de développement mondiaux, y compris la lutte contre le changement climatique, » a-t-elle déclaré.

 

Vous souhaitez recevoir des notifications sur les nouveaux articles du blog ? Abonnez-vous au Blog: La terre écrit pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception.

Abonnez-vous à ce blog
Pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception
Abonnez-vous maintenant
Abonnez-vous à la liste de diffusion de RRI
Pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception
Abonnez-vous maintenant
Abonnez-vous au résumé de la justice de genre
pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte de réception
Abonnez-vous maintenant