Crise de la COVID-19 sur fond de lois et règlementations préjudiciables en Asie du Sud et du Sud-Est

Auteur: Asia Indigenous Peoples Pact, Coalition for Tenure Justice in Indonesia & Rights and Resources Initiative

Date: novembre 16, 2020

Le présent document traite des évolutions législatives survenues pendant la crise de la COVID-19 en Inde, en Indonésie et aux Philippines qui compromettent les interactions durables entre l’homme et son environnement et, pour les PA et les CL, la jouissance des droits sur leurs territoires coutumiers. Même si l’Inde, l’Indonésie et les Philippines n’ont toujours pas ratifié la Convention 169 relative aux peuples autochtones et tribaux, 1989 (OIT 169), ces trois pays ont déjà ratifié la Déclaration des Nations unies sur les droits des Peuples Autochtones (UNDRIP). Chacun de ces pays a également initié des réformes de tenure foncière et forestière au niveau national, même si leur mise en oeuvre suit un rythme faible.

Dans le présent document, nous présentons d’abord le contexte actuel, marqué par la crise de la COVID-19, dans chacun des pays cibles. Les processus législatifs présentés ici se déroulent parallèlement à la réponse de chaque pays face à la pandémie, y compris les mesures de confinement prises par l’État, ce qui donne un contexte important. Ensuite, nous résumons les évolutions législatives à travers trois thèmes, qui parfois se chevauchent :

  1. Les avancées opportunistes dans les processus législatifs controversés précédant la COVID ;
  2. La relance et la compensation des entreprises ;
  3. Les solutions descendantes face à la pandémie fragilisant les droits des PA et des CL.

Nous avons constaté qu’en Inde, aux Philippines et en Indonésie, certaines initiatives gouvernementales poursuivent des programmes de développement antérieurs à la COVID et qui ont accru la probabilité de la prolifération et de la transmission, aux êtres humains, de maladies à transmission vectorielle telles que le COVID-19. Ces activités ont entravé le développement des programmes mondiaux de lutte contre le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité, et continueront à le faire si les réponses à la pandémie centrées sur l’homme sont abandonnées au profit de solutions destructrices pour l’environnement.

Conclusions Principales

Infographie

Analyse Connexe