NASAKO GAGNE UN PRIX POUR SON TRAVAIL SUR LE PROJET SGSOC

Yaoundé, 11 décembre 2012: Le Directeur de l’ONG Struggle to Economize the Future Environment (SEFE), Nasako BESINGI, est le gagnant du prix TAIGO 2012 de l’acteur non-étatique. L'annonce a été faite le jeudi 6 décembre au cours d'une cérémonie à l'hôtel Hilton de Yaoundé.

Décerné par l’association Initiatives de Gouvernance Citoyenne (IGC), ce prix a pour objectif de récompenser les acteurs non-étatiques oeuvrant de façon pérenne en faveur de la transparence et de la gouvernance ouverte, à travers des recherches détaillées fondées sur le droit et orientées vers les citoyens. C’est le tout premier prix attribué dans cette catégorie depuis le lancement du concours TAIGO en 2011.

Le prix de l’acteur non-étatique récompense l'engagement de M. BESINGI en faveur de la transparence et de la gouvernance, notamment dans le cadre de son combat pour rendre publiques les incohérences du projet de la compagnie SGSOC, et les violations du droit camerounais et des conventions internationales qui le caractérisent.

Nasako BESINGI a oeuvré pour faire entendre les préoccupations des communautés et pour faire respecter leurs droits. M. BESINGUI est connu pour avoir été le principal acteur dans la région du Sud-ouest Cameroun à dénoncer les illégalités récurrentes du projet de plantation de palmiers à huile par la société américaine HERAKLES sur une superficie de 73 000 hectares. Ce porte parole des communautés dénonce régulièrement les problèmes causés par le projet.

Le récipiendaire n'a pu recevoir son prix le jour de la cérémonie, parce qu'il avait dû rentrer à Mundemba répondre à une convocation du Procureur de la République, qui faisait suite à son arrestation et à sa détention une dizaine de jours plus tôt, pour des motifs qui ne lui ont pas toujours été signifiés.

Nasako BESINGUI a en effet fait l’objet de harcèlement constant, de la part de supporters du projet et de la compagnie SGSOC, qui ont par ailleurs engagé récemment des poursuites en justice contre lui. Il a été, avec 3 de ses collaborateurs, arrêté le 13 novembre 2012 à son bureau (Mudemba) puis gardé abusivement pendant trois (3) jours dans les cellules de la gendarmerie de Mudemba avant d’être relaxé sous caution sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui.

Ce prix pour Nasako, constitue une reconnaissance de la pertinence de son combat, et un encouragement à continuer la bataille.

Contact Nasako Besingui : +237 7513 6000

Centre pour l'Environnement et le Développement

www.cedcameroun.org

Tél : 237 2222 3857