array(2) {
  [0]=>
  array(2) {
    ["description"]=>
    string(2) "fr"
    ["url"]=>
    string(89) "http://rightsandresources.org/wp-content/uploads/Brief_French_WomensTenureRights_web2.pdf"
  }
  [1]=>
  array(2) {
    ["description"]=>
    string(2) "es"
    ["url"]=>
    string(83) "http://rightsandresources.org/wp-content/uploads/WomensTenureRights_Spanish_web.pdf"
  }
}
Télécharger

Synthèse: UTILISER LE DROIT INTERNATIONAL POUR PROMOUVOIR LES DROITS FONCIERS DES FEMMES DANS LE CADRE DE REDD+

Auteur:

Date: juin 1, 2015

L’obligation d’assurer la cohérence avec les conventions et accords internationaux se trouvant parmi les garanties exigées dans le cadre de REDD+, le droit international existant offre aux défenseurs l’opportunité de consolider le respect des droits lorsque ceux-ci sont reconnus dans les systèmes coutumiers locaux et nationaux, et de renforcer ou sécuriser les droits lorsque les systèmes de gouvernance sont faibles ou inexistants. La présente synthèse met en exergue certains de ces accords, normes et engagements internationaux, et expose la façon dont ils peuvent être utilisés comme des outils pour promouvoir les droits fonciers des femmes dans les initiatives REDD+. En annexe, quelques exemples spécifiques contiennent les liens vers les instruments internationaux que les défenseurs peuvent utiliser pour promouvoir la prise en compte des droits fonciers des femmes dans le cadre de REDD+.

Conclusions Principales

Infographie

Analyse Connexe