array(2) {
  [0]=>
  array(2) {
    ["description"]=>
    string(2) "es"
    ["url"]=>
    string(84) "http://rightsandresources.org/wp-content/uploads/2017/10/Stockholm-Brief-Spanish.pdf"
  }
  [1]=>
  array(2) {
    ["description"]=>
    string(2) "fr"
    ["url"]=>
    string(83) "http://rightsandresources.org/wp-content/uploads/2017/10/Stockholm-brief-French.pdf"
  }
}
Télécharger

Sécuriser les droits fonciers communautaires : Priorités et opportunités pour faire progresser les objectifs sur le climat et le développement durable

Auteur: Rights and Resources Initiative

Date: octobre 3, 2017

Tags:

    La reconnaissance légale et sécurisée des droits fonciers et des droits aux ressources sont essentiels à la réalisation de la paix, de la prospérité et du développement durable. Depuis la naissance des cultures jusqu’à l’avènement de la démocratie, la sécurité foncière soutient les fondements de nos sociétés et de notre relation à l’environnement. Aujourd’hui, l’absence de droits de tenure sécurisée menace les moyens de subsistance et le bien-être d’un tiers de la population mondiale, ainsi que le futur même de notre planète. En tant que gardiens historiques des forêts et des terres de la planète, les peuples autochtones, les communautés locales et les femmes rurales jouent un rôle essentiel dans la gestion et l’utilisation durable des systèmes de ressources naturelles essentiels à la survie de l’humanité. En effet, protéger leurs droits revient à protéger les droits de tous à vivre dans un monde plus juste, plus prospère et plus verdoyant.

    Jusqu’à présent, les gouvernements ont été lents à reconnaître et sécuriser les droits des communautés sur les terres et les ressources collectives. Ainsi, même si les peuples autochtones et les communautés locales revendiquent et gèrent de façon coutumière plus de 50% des terres du monde, ceux-ci ne sont légalement propriétaires que de 10%. Afin d’éradiquer la pauvreté, de prévenir la propagation des conflits sociaux et politiques et de s’assurer de la progression vers les objectifs mondiaux sur le plan climatique, de la conservation et du développement, il est urgent de mener des actions collectives pour corriger cette injustice fondamentale.

    Heureusement, le monde n’a jamais été aussi à même de pouvoir le faire.

    • Analyse Connexe